J-P.DUPRE s'adresse aux élu(e)s socialistes de l'Aude

Publié le par L'Aude avec Laurent FABIUS

 

 

                                                                                                           Le 25 Octobre 2006

 

 

 

 AUX ELUS(ES) SOCIALISTES DE L’AUDE

 

 

 

Cher (Chère) Camarade et Collègue,

 

 

               Il est tout à l’honneur de notre Parti  d’avoir engagé, au plus haut niveau, la campagne de désignation interne à l’investiture présidentielle, et organisé des débats sur les chaînes parlementaires où nos trois candidats font valoir leur approche sur différents sujets.

 

 

               Pratiquant depuis dix huit ans la démocratie participative dans ma ville forte de cinq Comités de quartier, je ne peux rester muet devant les déclarations de notre camarade Ségolène ROYAL par rapport à sa volonté déclarée d’instaurer des jurys citoyens dont les membres seraient tirés au sort et auraient pour mission de contrôler les élus dans l’exercice de leurs mandats y compris pour les Conseils des Ministres.

 

 

             Ce genre de proposition ne manquera pas de faire recette chez les populistes, utopistes, « bouffeurs d’élus », accréditant ainsi la thèse des « tous pourris ».

 

 

             Il n’est pas sain de jeter ainsi la suspicion, de tenir de tels propos  car ils disqualifient le travail de terrain réalisé par les élus qui se battent au quotidien pour défendre leurs concitoyens dans le respect absolu du mandat qui leur a été confié. Mandat dont l’exercice, je le rappelle, est surveillé de droit par l’Etat, avec le service de  contrôle de légalité et par la Chambre régionale des Comptes.

 

 

          Les déclarations de notre camarade sont extrêmement dangereuses pour le devenir de notre Démocratie. Démocratie fondée sur le droit d’expression de la population qui, au moyen du vote  conféré par le suffrage universel, donne délégation et légitimité à l’élu pour agir en son nom, dans l’intérêt général de tous, l’évaluation de sa mission  s’exerçant de fait par la sanction ou la réélection.

 

 

          Je réfute  et m’élève contre cette idée malencontreuse et vous invite à en faire de même.

 

 

         Il serait bienvenu que nos camarades candidats s’en tiennent davantage à la teneur de notre Projet. L’image du Parti Socialiste en sortirait grandie.

 

 

Amitiés socialistes. 

Jean-Paul DUPRE, Militant Socialiste, Député de l’Aude, Maire de Limoux          

 

 

Publié dans laurentfabius11

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article